#Réflexions rh

Nos questionnements de 2012 sont toujours valables en 2017

18/01/17

Le corps de ce texte fut l’édito de nos voeux pour 2012. En ce début 2017, nous remettons notre article in extenso de 2012 car il y a son importance. En effet, l’année 2012 s’avérait pleine d’incertitudes de par la sensation que de profondes évolutions étaient en cours ou inéluctables. Ainsi, nous avions pris date. Cinq années après, nous vous proposons la relecture de nos questionnements et vous laissons juge de l’intérêt de se mettre en action. Surtout nous voulons apporter notre part à l’anticipation nécessaire face à ces enjeux de la nouvelle ère économique qui prend forme.

A propos de l’économique. Depuis 30 ans, c’est la Nième crise. Un couple régulièrement en crise fini par divorcer. Ne serions-nous pas à la fin d’une ère économique ? Au paroxysme d’un système propulsé à sa fin par la pensée néolibérale ? Cela fait 200 ans que sont apparues les entreprises de capitaux (qui ont supplanté les propriétaires terriens) gérées sur la base du salariat (qui a supplanté le servage) et de la recherche de productivité (qui a supplanté la subsistance agricole) dans un modèle politique d’états nations démocrates (qui a supplanté le féodalisme despote). Ces modèles de 200 ans sont-ils ceux pour demain ?

A propos des nouvelles technologies. Entre autres technologies numériques et autres logiciels cognitifs, la seule 4G avec les nouvelles normes de carte SIM sera autant transformatrice et innovatrice que le web 2.0. Son déploiement en sera aussi rapide si ce n’est plus. Quel impact sur l’organisation de nos entreprises et la transformation des emplois corporate et administratifs ? Quels nouveaux métiers vont apparaître ?

A propos des compétences. Le chômage est à des niveaux très différents entre pays, mais le besoin de compétences techniques et managériales reste énorme dans les entreprises privées et publiques (secteur à ne pas oublier) avec trois phénomènes structurels : les technologies (cf ci-dessus), l’accentuation des départs en retraite et l’amplification des flux internationaux. L’Espagne et la Grèce sont des terres d’émigration. L’Allemagne, la Suisse, le Canada sont des terres d’immigration. Vers quels besoins de compétences allons-nous ? Quelle cartographie des compétences se dessine ? Voir aussi l’article “La force de travail largue les amarres”.

A propos des relations sociales. Pour 2012, les NAO vont être musclées. Mais par après ? Que penser du futur des systèmes sociaux occidentaux ? Que penser du futur des systèmes de santé ? Que penser du modèle de nos contrats de travail, du célèbre CDI temps plein ? Comment anticiper la convergence des politiques fiscales et sociales européennes qui sont enclenchées ?

A propos du management. Les entreprises vont être de plus en plus confrontés à leur réputation sociale et sociétale. Les dirigeants et managers de même comme l’une des composantes de leur légitimité et crédibilité. Que penser du “Tripadvisor des entreprises” : glassdoor.com ? (bientôt en Europe) Que penser des agences de notation sociale ? Comment gérer un effet “jasmin” sur son intranet d’entreprise ? Comment justifier des écarts d’exemplarité sur les niveaux de salaires, de bonus, d’avantages ? Comment gérer cours de bourse et comportements sociaux ?

Dans les faits, nous vivons la mutation de l’ère industrielle vers la nouvelle ère du numérique avec en pivot central Internet. Tel l’avènement de l’imprimerie au XVIème qui a permis la diffusion des savoirs et des idées au-delà du clergé et de la noblesse et ainsi permis les inventions, entre autres, de la machine à vapeur et de l’électricité par de nouveaux érudits au XVIIIème. Sur la diffusion du savoir et de l’information, quelles énergies créatrices Internet et les technologies du numérique libèrent-ils ?

A bien regarder notre monde, tous les signaux faibles et tendances lourdes sont en marche pour un monde nouveau en émergence. Et cela va et ira très vite, bien plus vite qu’au temps du basculement de l’ère agricole à l’ère industrielle.
Au sein de Consilio, nous n’avons pas les réponses aux questions ci-dessus, mais nous avons les méthodes prospectives systémiques pour les appliquer à vos plans stratégiques, à vos gestions d’effectifs et à vos politiques RH. Car, au final, le seul vecteur créateur de valeur dans toute forme économique restera l’Homme. Il est donc impératif de revenir aux fondamentaux : l’Entreprise de demain pour et avec les Hommes d’aujourd’hui. En cela, la Révolution tunisienne de la Dignité est porteuse de beaucoup de sens. Pour nous, c’est un des signaux faibles de 2011 à considérer dans tous les pays et toutes les organisations humaines.

Pour mémoire, notre approche de la gestion RH pour la décennie 2010-20 rédigée fin 2009.

Rédigé par Bruno HUBERT en janvier 2012 et revu en janvier 2017

“ Anticipons l’avenir RH durablement, maintenant “